Top
Prêt immobilier : zoom sur le crédit classique - simplement•maison
fade
3566
post-template-default,single,single-post,postid-3566,single-format-standard,eltd-core-1.1.1,flow-ver-1.3.7,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1300,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive

Prêt immobilier : zoom sur le crédit classique

Le prêt immobilier est un vaste sujet. En effet, lorsque l’on souhaite investir dans un bien immobilier, différents types de prêts peuvent être proposés, voire cumulés.
Outre les prêts aidés comme le PTZ ou PAS, penchons-nous aujourd’hui sur les prêts dits « classiques » dont voici un lexique non exhaustif…

 

Le prêt immobilier à taux fixe

Pour ce type de prêt, les taux d’intérêts, le montant des mensualités et la durée de l’emprunt sont fixés au moment de la signature.

Le prêt immobilier à taux variable

Dans ce cas, contrairement au précédent, le taux de crédit peut évoluer en fonction d’indices de référence (Euribor, Swap, etc.). Il est à noter que celui-ci peut être plafonné pour éviter un delta trop important qui aurait pour conséquence une augmentation substantielle des mensualités de l’emprunteur.

 

 

Le prêt immobilier mixte

Il s’agit en fait d’un prêt et de bénéficier d’un taux fixe pendant une période donnée (généralement entre 7 et 10 ans) puis de passer en taux variable. Comme pour le prêt à taux variable, la partie « variable » peut être plafonnée.

 

 

Le prêt à échéances modulables

Confortable a priori, le principe de ce prêt consiste à pouvoir moduler le montant des échéances, voire de les reporter dans certains cas. L’emprunteur peut ainsi baisser le montant des échéances en cas de coup dur ou au contraire les augmenter si sa situation professionnelle évolue favorablement par exemple.

 

Attention toutefois, cette modulation répond à des règles strictes (nombre, fréquence, etc.) et la partie assurance de prêt évolue en conséquence : la durée du crédit augmente si l'on baisse le montant des mensualités. Mécaniquement, l'assurance devant couvrir la totalité de la durée du prêt, son montant augmente au global du prêt.

 

Le prêt immobilier par paliers de remboursement

S’il est un peu complexe à monter, ce type de prêt peut s’averer extrêmement intéressant pour l’emprunteur qui aurait déjà des crédits en cours.

 

Par exemple, si vous souhaitez acheter un logement mais que vous devez encore rembourser un crédit à la consommation pendant 10 mois, le montant de ce dernier vient grever votre taux d’endettement. Généralement le taux d’endettement ne peut être supérieur à 33%.

 

Avec un crédit immobilier par paliers, vous pouvez opter pour de petites mensualités pendant 10 mois le temps de régler votre crédit à la consommation et ainsi rester sous la barre des 33% d’endettement. Lorsque votre crédit à la consommation sera entièrement remboursé, vos mensualités de crédit immobilier augmenteront d’autant pour vous permettre de réduire la durée votre prêt immobilier.

 

Attention, les intérêts proposés par les banques sont parfois plus élevés avec cette option.

 

Le prêt relais

D’une durée maximale de 2 ans, ce prêt vous permet d’acheter un bien avant d’avoir vendu le précédent si celui-ci fait partie intégrante de votre apport. Son montant ne peut excéder 70% (en moyenne) du prix de vente de votre ancien logement.

 

Vous devrez vous acquitter des intérêts et de l’assurance de prêt chaque mois jusqu’au remboursement total du prêt.

 

Il peut être contracté seul si son montant couvre le prix d’achat de votre nouveau logement ou couplé à un autre prêt si besoin.

 

 

Le prêt in fine

Plutôt destiné aux personnes souhaitant investir dans l’immobilier destiné à être revendu, le principe du prêt in fine est de ne payer que les intérêts et l’assurance du prêt pendant toute sa durée et de rembourser le capital en une seule fois, à la fin de l’emprunt.

 

Cela permet d’optimiser le rendement de son placement immobilier (déductibilité des intérêts des revenus fonciers, limitation de la trésorerie, etc.)

 

 

 

Envie d’en savoir plus ? Consultez notre article sur les prêts règlementés qui peuvent venir en complément des prêts classiques !

Hélène BEL

Je suis une touche à tout avec comme terrains favoris le social media, la décoration et la rédaction web. J'assure la direction éditoriale et la gestion des partenariats pour Simplement•Maison.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.