Top
Sapin de Noël naturel ou artificiel, lequel est le plus écologique ? – simplement•maison
fade
4601
post-template-default,single,single-post,postid-4601,single-format-standard,eltd-core-1.1.1,flow-ver-1.3.7,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1300,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive

Sapin de Noël naturel ou artificiel, lequel est le plus écologique ?

Décembre est là et certains d’entre vous ont déjà fait leur sapin de Noël ! Chaque année en France, ce sont près de 6 millions de sapins qui sont vendus, dont 5 millions naturels et 1 million artificiels*. Tous ces sapins coupés vous brisent le cœur et vous préférez privilégier un sapin artificiel pour préserver l’environnement.
Seulement, contrairement aux idées reçues, les sapins naturels possèdent un impact carbone bien moins important que les sapins artificiels !

 

Vous voulez choisir un sapin le plus écologique possible ?   On vous explique comment faire.

 

Impact carbone

 

D’après Ellipsos, cabinet d’études canadien qui a étudié le cycle de vie du sapin naturel et du sapin artificiel, un sapin de Noël artificiel émet l’équivalent de 8,1 kg de CO² par an pour sa production et pour son transport alors qu’un sapin de Noël naturel émet quant à lui 3,1 kg de CO².

D’après l’étude, pour qu’un arbre de Noël artificiel ait le même bilan carbone qu’un sapin naturel, il faudrait qu’il soit utilisé durant 20 ans (Source : ADEME). Or les ménages le conservent en moyenne 6 ans.

 

 

Le sapin artificiel n’est pas écologique

 

Les sapins artificiels sont composés de matériaux non renouvelables et non dégradables, du plastique principalement, à base de pétrole et de métaux (plombs, aluminium). Leur fabrication requiert beaucoup d’énergie et émet une grande quantité de gaz à effet de serre (la majorité des sapins artificiels étant produite en Asie).
Incinéré à la fin de sa vie, un sapin artificiel dégage des vapeurs toxiques et dangereuses pour l’environnement et pour l’homme. L’idée de croire qu’un sapin artificiel est plus écolo est donc fausse.

 

Le sapin naturel est écologique, oui mais sous certaines conditions

 

L’idée reçue la plus répandue concernant l’achat d’un sapin naturel est que l’on contribue à la déforestation. Ce qui est faux : les sapins de Noël sont des variétés cultivées en « élevage ». On ne participe donc pas à la déforestation en choisissant un sapin naturel.
En outre, comme tous les végétaux, les sapins de Noël sont de véritables puits à carbone. En poussant, ils utilisent le carbone présent dans l’atmosphère, et contribuent à assainir l’air que l’on respire. Lorsque l’on coupe un sapin de Noël d’1m50, on estime qu’il a contribué à retirer environ 3 kg de CO² de l’atmosphère.

Mais attention, un sapin naturel ne sera pas totalement écologique selon sa filière d’achat ou selon son recyclage. Le brûler dans sa cheminée au lendemain de Noël anéantira son bénéfice carbone et les 3kg de CO² qu’il aura absorbé, repartiront dans l’atmosphère.

 

Pour choisir un sapin de Noël plus écologique, il faut donc :

 

  • Le choisir cultivé en France et non importé (moins de transport) : il existe plusieurs labels qui l’indiquent comme le label « Fleurs de France », par exemple.
  • Le choisir plutôt petit car il est plus rapide à cultiver, moins cher et moins lourd au transport.
  • Le choisir bio, (marque France Sapin Bio par exemple ou opter pour le Label Rouge), avec des producteurs certifiés en forêts durables. Il existe des groupes de producteurs comme l’Association Française du Sapin de Noël Naturel qui s’assurent que les arbres sont cultivés dans des conditions écologiques et que les forêts sont bien gérées.
  • Le décorer écolo avec des guirlandes à lampes LED ou ampoules basse consommation.
  • Le recycler correctement. Attention, le brûler dans son jardin n’est pas la bonne idée. Ramenez votre sapin dans certaines enseignes qui s’occupent de les recycler (généralement, ils sont broyés afin d’en faire du compost). Sinon, il est toujours possible de composter votre sapin vous-même !

 

 

Autres options ?

 

Si l’idée du sapin naturel coupé ne vous convient toujours pas, il vous est possible de décorer votre maison avec un sapin en pot qui retournera dans la nature une fois Noël passé ! Des sociétés telles qu’Ecosapin ou Treezmas proposent à la location un sapin en pot qui vous est en plus, livré chez vous (moins de CO² émis). Ces sociétés s’occupent ensuite de donner une seconde vie à ces sapins en les replantant.

Photo Pinterest

Enfin, si vous ne voulez ni nettoyage d’épine, ni recyclage après Noël, il reste l’option du sapin «DIY » (Do It Yourself) : un sapin fait maison par vos soins avec des matériaux recyclables (carton, bois, matériaux de récup’)…

*(Source : planetoscope.com)

Aurélie Smirnoff

Passionnée de communication digitale et d’art, j’aime mettre à profit mes voyages pour découvrir les tendances déco et mes expériences au service de la rédaction web.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.