Top
Emprunter sur 30 ans, bonne ou mauvaise idée ? – simplement•maison
fade
4562
post-template-default,single,single-post,postid-4562,single-format-standard,eltd-core-1.1.1,flow-ver-1.3.7,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1300,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive

Emprunter sur 30 ans, bonne ou mauvaise idée ?

Dans un contexte où les prix de l’immobilier flambent, les taux remontent lentement, et les dispositifs d’aide publique tels que le prêt à taux zéro (PTZ) ou les aides APL dans le neuf (APL accession) sont réévalués, les ménages aux budgets les plus serrés et les primo-accédants ne peuvent qu’allonger la durée de leurs prêts.

 

Dans ce contexte, afin de redonner du pouvoir d’achat et maintenir l’accès au prêt immobilier de ces profils, certaines banques n’hésitent plus à accorder des prêts sur une longue durée c’est-à-dire 30 ans.  Même si cette formule est plus coûteuse, elle permet d’augmenter la surface que l’on peut s’offrir. Alors, le prêt sur 30 ans, bonne ou mauvaise idée ?

 

Prêt sur 30 ans, à quel taux ?

 

Aujourd’hui, selon l’Observatoire du Crédit Logement de février , sur le marché des crédits immobiliers aux particuliers la durée d’emprunt s’établit à 218 mois c’est-à-dire un peu plus de 18 ans. Cependant, on observe un recul des prêts de 20 à 25 ans au profit de ceux signés sur 30 ans ou plus. La part des emprunts d’une durée comprise entre 25 et 30 ans a grimpé de 22 points (passant de 14,4% à 36,7%), devenant ainsi majoritaire par rapport aux emprunts sur 20 à 25 ans.

 

Il y a peu, s’endetter sur 30 ans et plus faisait peur. L’écart entre un prêt sur 25 ans et un prêt sur 30 ans atteignait souvent 1 point. Cela signifiait donc une hausse des taux sans pour autant accroître sa capacité d’emprunt ou faire baisser ses mensualités.

 

Mais aujourd’hui, il est possible d’emprunter à des taux de crédit favorables compris entre 1,75% et 2% sur 30 ans, et même 2,55% sur 35 ans (contre des taux compris entre 1,5% et 1,8% sur 25 ans).

 

L’écart entre les prêts sur 25 ans et ceux sur 30 ans a considérablement baissé, pour atteindre moins de 0,15 % dans certaines banques. En effet, les taux actuels sur 30 ans (entre 1,75% et 2%) sont plus intéressants que ceux qui étaient proposés en 2015 sur 20 ans (2,5%).

Ceci permet donc d’augmenter la capacité d’achat des emprunteurs, sans trop alourdir le coût du crédit.

 

Prêt sur 30 ans, quel coût ?

 

A noter tout de même que l’allongement de la durée du prêt fait exploser le montant des intérêts à verser (quasiment 5 fois plus quand on passe de 20 à 35 ans). Mais il permet de gagner 20% de surface supplémentaire à l’achat lorsque l’on passe de 20 à 30 ans.

 

Dans la même logique, une revente contrainte en cas de divorce, mutation, etc. aura des conséquences financières. En effet, Une revente effectuée moins de 5 ans après la signature de l’achat coûtera de l’argent au particulier, qui pourrait se trouver en incapacité de rembourser. Pour les ménages n’ayant pas versé d’apport, par exemple, 5 années sont en général nécessaires pour amortir les frais de notaire. Concrètement, cela signifie que le remboursement réel de la valeur du bien ne commence qu’après ce délai. En cas de revente contrainte, il faudra alors rendre à la banque beaucoup plus que l’emprunt.

 

Prêt sur 30 ans, on se lance ?

 

Pour résumer, payer des intérêts supplémentaires ou avoir des mètres carrés en moins, à vous de choisir !

 

Pour négocier les taux de prêt immobilier, le courtier en immobilier peut se révéler un intermédiaire incontournable : un tiers des acheteurs immobiliers y ont eu recours selon un sondage Opinion Way, et d’ici 2020, ce sera près de la moitié d’entre eux.

 

Merci à Franck Corroyez, associé gérant chez Avicap qui nous a aidés à rédiger cet article.

Contactez gratuitement un courtier en immobilier !

Aurélie Smirnoff

Passionnée de communication digitale et d’art, j’aime mettre à profit mes voyages pour découvrir les tendances déco et mes expériences au service de la rédaction web.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.